Catégories
Non classé

A vos marques, prêts, changez ! Les 3 conditions préalables

A vos marques, prêts, changez !

Les 3 conditions préalables

Quitter un monde connu pour un monde inconnu nécessite du courage et de l’énergie. Avant de vous lancer dans une nouvelle aventure, plein de bonnes intentions, vérifier que vous êtes prêt. Voici les 3 conditions à remplir avant de lancer une opération de changement.

Avoir envie

Vérifier votre motivation à changer : en quoi c’est important pour moi ? La motivation prend son appui dans l’écart entre la réalité vécue et notre idéal. Il n’y a pas de bons ou de mauvais comportements, il y a des comportements adaptés à une situation. Si les conséquences de mes comportements habituels, dans certaines situations, sont plus souvent négatives pour moi et pour les autres, alors je vais trouver l’énergie, la motivation pour me mettre en mouvement. Les conséquences négatives de mon comportement peuvent être de différentes natures comme la mauvaise image que je donne de moi, quelqu’un de colérique, jamais disponible, toujours fatigué, … 

Etre prêt  

Est-ce que ce changement de comportement est une question de priorité pour moi? Vous ne supportez plus ces situations dans lesquelles vous obtenez des résultats contraires à vos souhaits et vous avez décidé de consacrer le temps nécessaire pour expérimenter d’autres façons de faire qui vous apporteront plus de satisfaction. C’est devenu votre priorité.

Se sentir capable

Changer oui, mais comment je vais m’y prendre, par quoi je commence, est-ce que j’ai les ressources pour le faire ? On est souvent trop proche de soi pour se voir et il est souvent utile d’identifier quelqu’un de bienveillant dans son entourage pour éclairer nos faces obscures. C’est le rôle d’un coach professionnel que de pouvoir accompagner cet apprentissage au changement comportemental d’une personne.

Le paradoxe du changement

Changer c’est possible oui mais il faut connaître nos mécanismes car tout changement provoque de l’émotion positive ou négative et quand l’émotion nous envahit, nous reprenons nos habitudes. L’émotion devient alors un obstacle au changement. Le paradoxe c’est que le changement est induit par des émotions et sans émotion, il n’y a pas de changement. Etre accompagné par un coach permet de lever cette résistance naturelle au changement.

{{ brizy_dc_post_loop count=’2′ taxonomy=’category’ value=’1′ order=’ASC’ orderby=’date’ }}

{{ brizy_dc_image_alt uid='wp-c01aa7c61cc6058f4691632d87837e55' }}

A vos marques, prêt, changez !

{{end_brizy_dc_post_loop}}

SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Catégories
Non classé

Savoir agir avec ses émotions 4 émotions, 4 besoins

Savoir agir avec ses émotions

4 émotions, 4 besoins

L’émotion est légitime, elle traduit un ressenti et a une fonction utile. Elle n’est ni positive, ni négative. Les émotions, source d’énergie, constituent un moteur puissant mais elles peuvent aussi être un frein, nous bloquer, provoquer des effets indésirables et nous empêcher d’agir efficacement. Toutes les émotions ont une fonction et reconnaître nos besoins face à une émotion est essentiel pour mieux agir. Etre en colère (ressenti) n’est pas se mettre en colère (action).Voici les 4 besoins associés aux 4 émotions universelles, à prendre en compte pour agir de façon plus adaptée. Derrière une émotion se cache un besoin. J’identifie mon besoin en fonction de l’émotion.

La joie 

La joie est liée à la satisfaction d’un désir, à la réussite d’un projet important à nos yeux. La joie sert à partager avec les autres notre satisfaction, faire circuler un flux d’énergie positive, de vitalité. Elle accroît notre énergie, la motivation et la confiance en soi. Notre besoin est de partager, d’être au contact avec les autres.

La tristesse

La tristesse est liée à une perte, une déception, un sentiment d’impuissance, un souhait insatisfait. Elle se caractérise par une baisse d’énergie, perte de motivation et se traduit souvent par un repli sur soi. Notre besoin est d’être consolé même si culturellement nous n’avons pas envie de montrer qu’on est chagriné, triste et pourtant la tristesse est là pour nous indiquer un vide.

La colère

La colère est une réaction de protection. Elle résulte d’une frustration, d’un sentiment d’injustice, de la rencontre d’un obstacle, voire de l’atteinte à son intégrité physique ou psychologique. La colère vient nous chercher dans nos valeurs.Notre besoin est celui d’écoute, que nos valeurs soient respectées.

La peur

La peur est le sentiment concomitant à la fuite, c’est-à-dire l’évitement d’une menace, elle sert à signaler un danger, une menace potentielle ou réelle, elle nous prépare à fuir, ou à agir. Notre besoin est la sécurité, la protection.

{{ brizy_dc_image_alt uid='wp-fa059531d7c9fe04950072f2c6a9e2e5' }}

TIPS & TRICKS

4 émotions, 4 besoins à découvrir

SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Catégories
Non classé

Faire de vos émotions des alliés 4 conseils

Faire de vos émotions des alliés

4 conseils

L’émotion n’est pas toujours confortable. Dans certaines situations professionnelles nous pouvons nous sentir submerger par nos émotions et ne pas être en capacité de réagir de façon adéquate. Mais, qu’est-ce que l’émotion ? Comment peut-on en faire un allié ? Voici les 4 conseils pour transformer ses émotions en alliés.

J’apprivoise l’émotion

Une émotion est une réaction physiologique et physique, automatique et passagère d’intensité plus ou moins forte, qui survient en réaction à un événement déclencheur. 4 émotions universelles ont été identifiées : colère, peur, joie, tristesse. Toutes les émotions sont utiles car elles représentent une alerte, notre corps capte des informations avant notre conscience.

J’apprends à identifier la traduction physique de mes émotions. 

Comment l’émotion se manifeste dans mon corps? En fonction des individus et du type d’émotion, l’émotion se manifeste différemment : sensation de chaleur, crispation des mâchoires, tension dans la nuque, bouche sèche, mains moites… 

Je prends une respiration

Comment en quelques secondes prendre le contrôle sur mes réactions face à une émotion? C’est simple : quand je reconnais dans mon corps qu’une émotion est là (sensation physique), je respire pour oxygéner mon cerveau et prendre les quelques secondes nécessaires pour ne pas être en réaction automatique, pas toujours appropriée, notamment dans le domaine professionnel.

Je traduis mes émotions en mots

Passer de la sensation physique à la verbalisation de mes émotions après une respiration, nécessite de l’entraînement. Pour faire passer des indications sur mon émotion et son intensité, j’utilise le « JE » après avoir rappelé le contexte. Exemple : « Quand une réunion est déplacée et que je ne suis pas informée, ça me désorganise et je me sens exclu », à la place de « Tu ne pouvais pas me dire que la réunion avait été déplacée ! »

{{ brizy_dc_image_alt uid='wp-757b0b10129bb84cede2782ca079208c' }}

Apprivoiser son émotion, pour en faire un allié

SUR LES RESEAUX SOCIAUX