Catégories
Non classé

Savoir s’affirmer sans agressivité, ni passivité, les 4 étapes

Savoir s’affirmer, sans agressivité, ni passivité, les

4 étapes

Comment exprimer sa position, ses opinions sans agressivité ni passivité tout en tenant compte du point de vue de son interlocuteur ?

Réagir à chaud est rarement bon et nous empêche parfois d’être factuels. Nous risquons d’émettre une opinion, « c’est inadmissible que tu ne m’aies pas répondu dans les temps », suivie d’une accusation, « tu me déçois beaucoup », dans cet exemple une accusation agressive, qui plus est.Nous ne sommes pas responsables de l’émotion de notre interlocuteur et c’est aussi un travail d’apprendre à mieux réagir, à être à l’écoute de l’autre tout en gardant toujours à l’esprit notre objectif : préserver la relation, c’est à dire, trouver l’équilibre entre « s’autoriser à dire » ET « autoriser à dire ». Pour développer votre assertivité, voici le protocole en 4 étapes.

Décrire les faits

Etre factuel en décrivant la situation telle que vous l’avez vécue, sans jugement ni reproches permet de poser un cadre de discussion. Décrivez de façon neutre et factuelle la situation en utilisant le « Je » : « Je constate que je n’ai pas reçu le dossier X alors que nous étions d’accord pour que je le transmette à 17h à Louiza ».

Exprimer ses sentiments  

Il convient d’utiliser le « Je » pour exprimer son ressenti de manière authentique, libre et positive : « Je suis déçu(e), mécontent(e), agacé(e)… ».Quand vous utilisez le « Je », vous assumez la responsabilité de vos propos et de vos émotions : « Je suis agacé(e) quand tu ne réponds pas au téléphone. ». Au contraire, le « Tu » est accusateur. Votre interlocuteur se sentira agressé : « Tu m’agaces quand tu ne réponds pas au téléphone. »

Proposer des Solutions 

Le « S » de solutions consistera à ouvrir le dialogue, à impliquer votre interlocuteur et lui demander de faire des propositions concrètes : « Qu’allez-vous faire pour… ». Si les idées viennent de lui, il y a plus de chances qu’il les applique par la suite. Evaluez les solutions envisagées. Demandez à votre interlocuteur l’aide dont il a besoin plutôt que de l’assister en faisant directement des propositions : « De quelle aide avez-vous besoin? ». Choisissez ensemble les actions à mener pour résoudre le problème.

Conclure positivement 

Indiquez les conséquences positives ou les risques de la situation pour en montrer l’importance : « Voilà ce que nous allons y gagner… ». Définissez un plan d’action et des points de suivi : « Donc nous sommes bien d’accord, tu analyses les données du cahier des charges et nous faisons un point mercredi prochain pour regarder les points d’assouplissement possibles ». Être à l’aise pour formuler un désaccord ou une critique constructifs demande du temps et de l’entraînement.

{{ brizy_dc_image_alt uid='wp-78987bb1a453618df30c03fac0948c67' }}

TIPS & TRICKS

Comment exprimer sa position, ses opinions sans agressivité ni passivité tout en tenant compte du point de vue de son interlocuteur ?

SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Catégories
Non classé

Les 3 points essentiels pour changer de comportement

Comment changer de comportement, voici les 3 points essentiels

En effet, il n’y a pas de bon ou de mauvais comportement, en soi, il y a des comportements adaptés à certaines situations. Des comportements qui ont été efficaces jusqu’à présent peuvent être contreproductifs dans un nouvel environnement, dans des situations nouvelles.Le comportement est la face émergée de l’iceberg. Comprendre les mécanismes sous-jacents à nos comportements, nos émotions et nos représentations, nous permettra d’expérimenter d’autres manières de faire qui nous apporteront plus de satisfaction.Mais qu’est-ce qu’un comportement, comment changer de comportement, voici les 3 points essentiels.

Qu’est-ce qu’un comportement ? 

Un comportement se voit, il est observable. Ceux sont des manières de dire, de faire, d’être et d’agir. Un comportement se déduit donc d’observations factuelles.Par exemple, une personne qui prend peu la parole en réunion, qui ne relance jamais la discussion, qui ne regarde pas son interlocuteur dans les yeux (observations factuelles), Nous pouvons faire l’hypothèse que c’est une personne timide et qui aura du mal à s’affirmer.La bonne nouvelle, c’est qu’un comportement est le fruit d’un apprentissage. Nos comportements nous ont été utiles, c’est pourquoi nous les avons adoptés. Notre éducation, notre formation, nos différentes expériences dans divers environnements, familial, professionnel, amical, scolaire … ont formaté nos comportements.

Pourquoi changer de comportement ?  

C’est la question de la motivation à changer. Quand je ne suis pas satisfait des réactions que mes comportements produisent, de l’image que je donne alors je vais y puiser l’envie de faire autrement.

Comment faire évoluer un comportement ?

Autre bonne nouvelle, c’est que tout ce qui a été appris, peut être désappris, à condition d’en prendre conscience et de s’entraîner pour adopter de nouveaux comportements. C’est comme un tennisman qui n’utiliserait que des coups plats quand il joue alors qu’il pourrait lifter, slicer ou couper ses balles pour progresser et améliorer son classement. Sous nos comportements se cachent nos émotions et nos pensées, la face immergée de l’iceberg. Ceux sont eux qui viennent, de façons automatiques, induire nos comportements comme représenté sur le schéma ci-dessous. « Nos émotions ne naissent pas de choses mais du jugement que nous portons sur les choses ». Epictète.Une émotion est toujours le produit d’une pensée, d’un jugement qui n’est pas nécessairement conscient. Cette « pensée stimulus » est nécessairement le fruit de nos apprentissages en lien avec notre environnement social et culturel. Comme nous ne partageons pas tous les mêmes expériences, une situation identique fera lever chez chacun des émotions différentes. Elle réjouira l’un, attristera l’autre et en agacera un troisième. Prendre conscience de certains comportements automatiques inappropriés dans certaines situations et identifier ce qui est à l’œuvre de façon immergée, nos émotions et nos pensées, sont les étapes du changement comportemental pour lesquelles votre coach vous accompagnera.Comme un sportif, il faudra ensuite s’entrainer progressivement, à pratiquer ces nouveaux comportements.

Le schéma de la mise en place d’un comportement

{{ brizy_dc_image_alt uid='wp-414976f302a896481b59d54d3975623d' }}

{{ brizy_dc_image_alt uid='wp-7e1d7b65e2dfb33aa03a4a2f007a9331' }}

TIPS & TRICKS

Il n’y a pas de bon ou de mauvais comportement, en soi, il y a des comportements adaptés à certaines situations.

SUR LES RESEAUX SOCIAUX